Diabète et Covid-19, une association à haut risque

Diabète et Covid-19, une association à haut risque

Huang I et coll. : Diabetes mellitus is associated with increased mortality and severity of disease in COVID-19 pneumonia - A systematic review, meta-analysis, and meta-regression. Diabetes Metab Syndr., 2020; 14(4): 395-403. doi: 10.1016/j.dsx.2020.04.018.

Le diabète fait partie des comorbidités qui aggravent nettement le pronostic du Covid-19. En 2019, cette affection métabolique touchait 463 millions d'individus dans le Monde, le diabète de type 2 étant de loin le plus représenté. S'il n'est pas assuré que ce dernier augmente la susceptibilité à l'infection par le SARS-CoV-2, en revanche de nombreuses études ont souligné son association fréquente aux formes les plus sévères du Covid-19 et à leur mortalité.

La première méta-analyse
Une méta-analyse récente et bienvenue -c'est même la première- confirme cette notion tout en donnant une estimation des risques encourus. Une revue des principales bases de données a permis de sélectionner trente études regroupant au total 6 452 patients atteints à la fois d'un diabète- le plus souvent de type 2- et d'un Covid-19. Le critère de jugement combinait tous les éléments d'un pronostic défavorable : mortalité, forme sévère de la maladie, syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), passage en unité de soins intensifs (USI) ou encore aggravation du Covid-19.

Davantage de formes graves et de mortalité
La méta-analyse a révélé que le critère combiné précédent était étroitement associé au diabète, le risque relatif (RR) correspondant étant en effet estimé à 2,38 (intervalle de confiance à 95 % IC 95 % [1,88-3,03], p < 0,001; I2: 62 %). Il en va de même pour chaque élément de ce critère pris isolément : (1) mortalité : RR 2,12 [1,44-3,11], p < 0,001; I2: 72 %) : (2) formes sévères de la maladie : RR 2,45 [1,79- 3,35], p < 0,001; I2: 45%) ; (3) SDRA : RR 4,64 [1,86-11,58], p = 0,001; I2: 9 %) ; (4) aggravation de la maladie : RR 3,31 [1,08-10,14], p = 0,04; I2: 0 %). L'hétérogénéité significative des études doit être prise en compte pour nuancer ces chiffres notamment pour ce qui est de la mortalité.

HTA et âge brouillent les cartes
Une analyse par méta-régression a par ailleurs révélé que l'association entre diabète et Covid-19 était modulée à la fois par l'âge (p = 0,003) et l'existence d'une hypertension artérielle (p < 0,001). L'étude par sous-groupes indique que la force de l'association diabète-Covid 19 grave est moindre en cas d'âge médian ≥ 55 ans (RR 1,92) par rapport aux patients de moins de 55 ans (RR 3,48), une notion déjà mise en exergue dans d'autres publications portant sur des séries conséquentes de malades. Il en va de même dans les sous-groupes avec une prévalence de l'HTA élevée ≥ 25 % : le RR n'est que de 1,93 alors qu'il atteint 3,33 quand elle est < 25 %. L'association est donc moins marquée chez les patients diabétiques âgés ou hypertendus.

Cette méta-analyse qui porte sur 30 études regroupant près de 6 500 patients quantifie de manière synthétique mais approximative l'impact négatif du diabète sur le pronostic du Covid-19. La mortalité, la fréquence des formes sévères de la maladie ou encore la probabilité de son aggravation sont indéniablement plus élevées en cas de diabète sous-jacent : une notion désormais classique qui est ici confortée par les chiffres.

 

 

 

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com