Facteurs prédictifs de la perte de poids à long terme chez les diabétiques de type 2

Facteurs prédictifs de la perte de poids à long terme chez les diabétiques de type 2

Apolzan JW et al. Long-Term Weight Loss With Metformin or Lifestyle Intervention in the Diabetes Prevention Program Outcomes Study. Ann Intern Med. 2019;170:682-690.

L'identification de prédicteurs fiables de la perte de poids à long terme chez des diabétiques de type 2 pourrait permettre d'améliorer la gestion du poids.
Afin d'identifier des prédicteurs de la perte de poids à long terme, les données du Diabetes Prevention Program (DPP), une étude d'intervention menée chez des sujets à risque de diabète et obèses, comparant la metformine à une prise en charge intensive sur le mode de vie (PECI) et à un placebo, et de son extension, l'étude DPP Outcomes (DPPOS) qui a permis d'observer les patients à l'issue de la phase de traitement masqué, ont été analysées. Dans 27 centres, sur 3234 participants inclus, 1066 ont perdu au moins 5% de leur poids initial au cours de la première année et ont été suivis pendant 15 ans.
Après 1 an, 289 participants (28,5%) du groupe metformine, 640 (62,6%) du groupe PECI et 137 (13,4%) du groupe placebo avaient perdu au moins 5% de leur poids initial. Une fois la phase de traitement masquée terminée, la perte de poids moyenne qui s'est maintenue entre la sixième et la quinzième année était de 6,2% (IC 95% = 5,2% à 7,2%) dans le groupe metformine, 3,7% (3,1% à 4,4%) dans le groupe PECI et 2,8% (1,3% à 4,4%) dans le groupe placebo.
Les prédicteurs indépendants de la perte de poids à long terme comprenaient une perte de poids plus importante au cours de la première année dans tous les groupes, un âge supérieur et la poursuite de la metformine dans le groupe metformine, un âge supérieur et l'absence de diabète ou d'antécédents familiaux de diabète dans le groupe PECI, et une glycémie à jeun supérieure au départ dans le groupe placebo. En conclusion, parmi les personnes dont la perte de poids était d'au moins 5% après un an, celles qui avaient reçu la metformine étaient celles qui maintenaient la perte de poids la plus importante 6 à 15 ans plus tard. L'âge supérieur et l'importance de la perte de poids initiale étaient les prédicteurs les plus constants du maintien de la perte de poids.

 

 

 

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com