L’HbA1c est-elle prédictive de l’atteinte rénale ?

L'HbA1c prédictive d'une atteinte rénale même l'absence de diabète

Koshi T et coll. Elevated haemoglobin A1c but not fasting plasma glucose conveys risk of chronic kidney disease in non-diabetic individuals. Diabetes Res Clin Pract. 2018 ; 146: 233-239.

La définition du diabète repose sur le dosage de la glycémie à jeun, le seuil de positivité étant fixé 1,26 g/l. S'y ajoutent la glycémie mesurée 2 heures après un test de tolérance glucidique et un taux d'HbA1c ≥ 6,5 %. Les valeurs retenues pour définir le prédiabète, sont pour le taux d'HbA1c comprises entre 5,7 et 6,4 % et, pour la glycémie à jeun, entre 1,10 g/l et 1,26 g/l selon les critères de l'ADA (American Diabetes Association). Par ailleurs, l'HbA1c est prédictif des complications des différentes formes cliniques de la maladie patente, notamment la microangiopathie révélée par la rétinopathie ou la néphropathie. Qu'en est-il en cas de prédiabète ? Tout prête à penser que l'HbA1c peut jouer le même rôle et faire mieux que la glycémie à jeun sur ce point. Les résultats d'une étude de cohorte rétrospective vont d'ailleurs dans ce sens.

L'objectif a été de rechercher une association entre le risque d'insuffisance rénale chronique (IRC) ou d'atteinte rénale chronique (ARC) et les valeurs basales des deux paramètres en question. Au total, ont été inclus 25 109 sujets indemnes de diabète et d'IRC/ARC au début de la période d'observation rétrospective qui a été estimée en moyenne à 5,3 années. Le prédiabète a été défini selon les critères de l'ADA et de l'OMS. Une IRC/ARC, pour sa part, a été évoquée devant un débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) < 60 ml/min/1,73 m2 et/ou l'existence d'une protéinurie détectée par bandelette. L'association entre les variables d'intérêt et le risque d'IRC/ARC a été étudiée au moyen de la méthode des risques proportionnels de Cox avec ajustements multiples prenant en compte notamment le sexe, l'âge, la sensibilité à l'insuline, la PA systolique, le DFGe et les taux sériques d'alanine aminotransférase en tant que covariables.
Pas d'association avec la glycémie à jeun
Au total, 2 483 cas d'IRC/ARC ont été détectés. Des taux élevés d'HbA1c se sont avérés prédictifs de cette issue, indépendamment des autres variables : pour 1 % d'HbA1c, le hazard ratio ajusté (HRA) a été estimé à 1,91 (intervalle de confiance à 95 % IC 1,70-2,16). La glycémie n'a pas été associée à ce risque, le HRA étant globalement évalué à 0,85 (IC 0,60-1,20). Le prédiabète selon les critères de l'ADA s'est avéré prédictif du risque d'IRC/ARC, avec un HRA de 1,21 (1,12-1,32), versus 1,31 (1,16-1,48) selon les critères de l'OMS. Si l'on se réfère aux taux d'HbA1c indépendamment de la glycémie à jeun pour définir le prédiabète, le HRA a été estimé respectivement à 1,48 (1,36-1,41) (ADA) et 1,51 (1,31-1,74) (OMS). Tel n'a pas été le cas de la glycémie à jeun considérée indépendamment de l'HbA1c.

Cette étude de cohorte rétrospective plaide en faveur de l'intérêt pronostique de l'HbA1c en l'absence de diabète patent. En effet, ce biomarqueur semble être à même de détecter le risque d'IRC/ARC notamment en cas de prédiabète, ce qui reste à confirmer de manière prospective.

 

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com