Accessibilité des traitements essentiels du diabète et pays à faible niveau de ressources

L'accessibilité des traitements essentiels du diabète reste problématique dans les pays à faible niveau de ressources

Chow C.K. et al. Availability and affordability of essential medicines for diabetes across high-income, middle-income, and low-income countries: a prospective epidemiological study. Lancet Diabetes Endocrinol 2018 ; 6 : 798-808.

Même si on sait qu'il est parfois difficile d'obtenir des traitements antidiabétiques dans les pays à faible revenu, soit qu'ils ne sont pas disponibles dans les pharmacies, soit qu'ils sont trop chers, on a peu de données scientifiques sur le sujet.

L'étude PURE (Prospective Urban Rural Epidemiology Study) est une étude épidémiologique qui a intéressé des sujets âgés de 35 à 70 ans (n=156 625) recrutés auprès de 110 803 foyers dans 604 communautés et 22 pays. La disponibilité (présence d'une dose quelconque du médicament dans la pharmacie le jour de l'enquête) et les données concernant le coût des médicaments ont été collectées à partir des pharmacies. L'analyse principale était de décrire la disponibilité et l'accessibilité de la metformine ou de l'insuline et aussi de la combinaison fréquemment prescrite de deux médicaments pour le diabète (metformine + une sulfonylurée ou metformine + insuline). Les médicaments étaient considérés comme accessibles au plan financier si le coût des médicaments était < 20 % de la capacité de paiement (c'est-à-dire le revenu du foyer moins les coûts liés à l'alimentation).

La metformine était disponible dans 113 pharmacies (100 %) dans les pays riches, dans 112 (88.2 %) des 127 pharmacies des pays à revenus moyens-supérieurs, dans 179 (86.1 %) des 208 pharmacies des pays à revenus moyens-inférieurs et dans 44 (64.7 %) des 68 pharmacies des pays pauvres en dehors de l'Inde et dans 88 (100 %) des 88 pharmacies en Inde. L'insuline était disponible dans 106 (93.8 %) des pharmacies dans les pays riches, dans 51 pharmacies (40.2 %) des pays à revenus moyens-supérieurs, dans 61 (29.3 %) des pharmacies des pays à revenus moyens-inférieurs, dans 7 (10.3 %) des pharmacies des pays pauvres et dans 67 (76.1 %) des pharmacies d'Inde. L'étude a estimé que seuls 0.7 % des foyers ne pouvaient pas se fournir en metformine pour des raisons financières dans les pays riches mais que ce pourcentage atteignait 26.9 % des foyers dans les pays pauvres. Pour l'insuline, les chiffres étaient de 2.8 % et 63 %. Sur les 13 569 sujets qui avaient un diagnostic de diabète dans l'étude PURE, 1 222 (74 %) des participants des pays riches prenaient un traitement en comparaison de 143 (soit 29.6 %) des participants des pays pauvres. Dans différents modèles statistiques, la disponibilité et l'accès aux médicaments étaient significativement associés à l'utilisation des traitements médicamenteux pour le diabète.
En conclusion, la disponibilité en pharmacie et la capacité de les acheter sont faibles dans les pays pauvres et dans les pays à revenus moyens. La prise en compte de ces différences globales est capitale pour améliorer l'accès des patients diabétiques à ces médicaments.

 

 

 

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com