Diabète : vers une nouvelle classification en 5 types au lieu de 2 ?

Novel subgroups of adult-onset diabetes and their association with outcomes: a data-driven cluster analysis of six variables

Emma Ahlqvistn, Petter Storm, Annemari Käräjämäki, Mats Martinell, Mozhgan Dorkhan, Annelie Carlsson et al.
The Lancet, Volume 6, Issue 5, P361-369, May 01, 2018
Published: March 01, 2018DOI:https://doi.org/10.1016/S2213-8587(18)30051-2

Publié dans le Lancet Diabetes and Endocrinoly, une étude suédoise suggère d'abandonner la classification Diabète de type 1 versus Diabète de type 2 pour une classification en 5 types plus adaptés aux différentes formes de la maladie.

Les 5 catégories de diabète identifiées par le Pr Leif Groop et coll. (Suède, Finlande) présentent chacune des caractéristiques spécifiques et sont associés à des complications différentes.

Cette nouvelle sous-classification pourrait permettre de mieux cibler les patients qui nécessitent un traitement précoce. Il s'agit d'une nouvelle étape vers la médecine de précision dans le diabète. Le diabète est une des maladies dont l'incidence augmente le plus rapidement dans le monde. Pourtant, les stratégies thérapeutiques existantes n'ont pas permis d'arrêter la progression de la maladie et de prévenir le développement de complications chroniques.
En cause, selon les auteurs, le diagnostic du diabète qui ne repose que sur la mesure du glucose alors qu'il s'agit d'une maladie hétérogène.

Les élévations de la glycémie peuvent être induites par un certain nombre de facteurs génétiques et acquis qui diminuent les concentrations circulantes d'insuline ou diminuent son efficacité, ce qui mène à une hétérogénéité en termes de présentation clinique et de progression de la maladie.

Face à ce constat, l'objectif primaire de l'étude était d'établir une nouvelle classification afin de pouvoir identifier les groupes de patients à risque élevé de maladie sévère dès le diagnostic (afin de les traiter de façon optimale).

En pratique, les chercheurs se sont appuyés sur la cohorte danoise All New Diabetics in Scania (ANDIS, n=8980) incluant tous les patients nouvellement diagnostiqués avec un diabète dans la région danoise de Scanie et qui recueille les phénotypes métaboliques (ici inclusions entre janvier 2008 et novembre 2016, suivi moyen 4 ans).

Ils ont sélectionné 6 paramètres pouvant être mesurés facilement (une seule visite, une seule prise de sang) et étant peu affectés par les traitements : âge au diagnostic ; IMC ; anticorps anti-acide glutamique décarboxylase (pour identifier les patients avec une maladie auto-immune) ; HbA1c (pour évaluer le contrôle glycémique) ; index (HOMA2)-B (évaluation de la fonction des cellules β) et index HOMA-2R (évaluation du modèle d'homéostasie de la résistance à l'insuline).

Ils ont ainsi pu identifier 5 groupes de patients pouvant être distingués dès le diagnostic de la maladie et qui ont suivi des trajectoires différentes en termes de développement des complications.

 

 

 

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com