Diabète de type 2 et obésité : sémaglutide plus avantageux que sous liraglutide ou placebo

Diabète de type 2 : les patients obèses perdent davantage de poids sous sémaglutide que sous liraglutide ou placebo

O'Neil P.M. et al. Efficacy and safety of semaglutide compared with liraglutide and placebo for weight loss in patients with obesity: a randomised, double-blind, placebo and active controlled, dose-ranging, phase 2 trial. Lancet 2018 ; 392 : 637-49.
Kluger A.Y. et McCullough P.A. Semaglutide and GLKP1 analogues as weight-loss agent. Lancet 2018; 392 : 615-616.

Les agonistes du récepteur du GLP1 sont utilisés dans le traitement du diabète et l'on sait qu'ils font perdre du poids. Ils n'ont pas, à l'heure actuelle, d'indication dans l'obésité.

Une publication récente du Lancet rapporte l'analyse, dans le cadre d'une étude randomisée, en double insu versus placebo ou contrôle actif, de l'efficacité du sémaglutide et du liraglutide ou d'un placebo. Il s'agissait d'une étude multicentrique, de phase 2, avec escalade de dose, réalisée dans 8 pays et dans 71 centres cliniques. Les participants, adultes de plus de 18 ans, n'avaient pas de diabète et avaient un IMC ≤ 30 kg/m2. Six groupes de participants ont été comparés : sémaglutide 0.05 mg, sémaglutide 0.1 mg, sémaglutide 0.2 mg, sémaglutide 0.3 mg, sémaglutide 0.4 mg, liraglutide 3 mg, et placebo. Tous les traitements étaient administrés par une injection sous-cutanée quotidienne. L'étude s'est déroulée entre le 1er octobre 2015 et le 11 février 2016 et 957 sujets ont été randomisés, soit 102 à 103 participants par groupe de traitement actif et 136 dans le groupe placebo. Initialement, l'âge moyen des sujets était de 47 ans, le poids moyen de 111.5 kg et l'IMC moyen de 39.3 kg/m2.
Après 1 an, la perte de poids moyenne était de 2.3 % dans le groupe placebo, de 6 % dans le groupe 0.05 mg de sémaglutide, de 8.6 % dans le groupe 0.1 mg de sémaglutide, de 11.6 % dans le groupe 0.2 mg de sémaglutide, de 11.2 % dans le groupe 0.3 mg de sémaglutide et de 13.8 % dans le groupe 0.4 mg de sémaglutide. En comparaison du placebo, la réduction pondérale dans tous les groupes sémaglutide était significative (p ≤ 0.0010) et le restait après ajustement.
En comparaison du liraglutide, la réduction pondérale moyenne pour toutes les doses au-delà de 0.2 mg de sémaglutide était significative (-13.8 % à -11.2 % vs -7.8 %). Une perte de poids estimée de plus de 10 % est survenue chez 10 % des participants qui recevaient du placebo alors qu'elle a été observée chez 37 à 65 % des patients recevant plus de 0.1 mg de sémaglutide (p < 0.0001 vs placebo). Toutes les doses de sémaglutide ont été généralement bien tolérées, sans problème de sécurité. Les effets secondaires les plus fréquents étaient les symptômes gastro-intestinaux liés à la dose, essentiellement des nausées comme cela a été décrit avec les agonistes du récepteur du GLP1 en général.
En conclusion, en combinaison avec les conseils sur la diététique et sur l'activité physique, un an de traitement par sémaglutide est bien toléré et associé à une perte de poids cliniquement significative en comparaison du placebo et cela quelle que soit la dose utilisée.

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com