Peut-on espérer un vaccin contre le diabète, l'obésité et les maladies intestinales

Un vaccin contre le diabète, l'obésité et les maladies intestinales : Tous les espoirs sont permis.

Selon le site de l'Inserm, des chercheurs de l'Institut Cochin à Paris ont mis au point un vaccin capable de lutter contre les maladies inflammatoires chroniques, comme la maladie de Crohn et même contre le diabète ou l'obésité chez la souris.

Les scientifiques se sont intéressés à la flagelline, une protéine qui favorise la mobilité des bactéries au sein de la flore intestinale, malgré la couche de mucus censée la protéger. Ils ont donc stimulé la production des anticorps naturellement présents dans ce mucus afin de créer une barrière supplémentaire contre la flagelline, ce qui diminue le risque d'inflammation.
Ainsi, les tests menés sur des souris ont prouvé que cette « immunisation contre la flagelline » permettait de protéger significativement les animaux contre l'inflammation intestinale.

L'excès de flagelline étant également responsable d'autres pathologies telles que la diabète ou l'obésité, les chercheurs ont également vacciné des souris « exposées à un régime riche en graisses ». Les animaux vaccinés ne sont pas devenus obèses contrairement aux non vaccinés.

Cette stratégie vaccinale est envisageable chez l'homme, puisque de telles anomalies de microbiote ont été observées également chez les patients atteints de maladies inflammatoires et métaboliques.

Il est permis donc d'espérer l'obtention dans les années qui viennent d'un vaccin qui permet de guérir des sujets ayant déjà une maladie inflammatoire chronique ou des dérégulations métaboliques.

 

 

 

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com