Obésité et discriminations liées au poids

De nombreuses études ont établi un lien entre obésité et dépression, les personnes obèses étant plus sujettes à la dépression que les personnes de poids normal ou en léger surpoids.

Comment expliquer ce lien ? S'agit-il d'un lien organique ou bien s'agit-il des conséquences de l'image que la personne obèse a d'elle-même, ou encore les conséquences du regard de l'autre ou bien encore les discriminations liées au poids vécues au jour le jour par les personnes obèses ?

Pour répondre à ces interrogations, des auteurs ont travaillé sur des échantillons d'adultes (âge > 50 ans) américains et britanniques participant à une étude de plus de 20.286 personnes. Les discriminations étaient évaluées à l'aide d'un autoquestionnaire dans lequel il était demandé aux participants s'ils vivaient au quotidien des situations telles que :
• Être traité avec moins de courtoisie, moins de respect ;
• Bénéficier d'un accueil, d'un service de moindre qualité dans un magasin ou un restaurant ;
• Avoir le sentiment d'être menacé, d'être harcelé ;
• Estimer être moins bien pris en charge par les acteurs de santé ;
• Avoir le sentiment d'être jugé a priori comme intellectuellement peu performant.

Le suivi confirme le fait que les obèses dont l'IMC est supérieur à 35 ont un risque augmenté de présenter des symptômes dépressifs. Mais cette étude apporte une nouvelle donnée en estimant à 31% le surcroît de risque de dépression directement imputable aux discriminations liées au poids. Ce surcroît de risque était plus important chez les femmes obèses que chez les hommes obèses. 

| Imprimer | E-mail

Sky Poker review bettingy.com/sky-poker read at bettingy.com